Voyage au Bahia Principe de Punta Cana du 30 septembre au 14 octobre 2018

Baya Principe Punta Cana. Dimanche 30 septembre 2018
Nouveau départ pour les vacances! Vol Air Transat à 6:45am....tout se passe bien. En arrivant le taxi réservé avec le Privilege Club (PC), nous attend, nous sommes les seuls à bord et on est rendus en 20 minutes.  Une dame nous attend dans le lounge du PC, pas d'attente, tout est prêt avec un cocktail de bienvenue de notre choix et même des petits sandwich et patisseries.
Un taxis du PC nous conduit à notre suite junior, avec vue sur mer. Un jeune homme se présente avec un panier de fruits frais et une bouteille de vin pétillant, style Champagne. Oupsss!

 Déjà l'heure du lunch, on opte pour un resto sur la plage et tout est bon. Il est temps d'aller à la plage, on trouve une section réservée au PC où  les chaises sont plus espacées. Il y a un barman qui nous sert à notre chaise....péché, on finit par boire beaucoup plus....un peu de baignade dans la mer et il faut déjà se préparer pour le souper dans le restaurant méditérannéen Pescado.
Quel délice, un bar buffet avec une série de poissons et crustacés, il y a même des Saint Jacques complets..ensuite souper à la carte, filet mignon pour Paul et escalope de poulet énorme pour moi. Paul boit du vin blanc en modération et je commande une Sangria....avec beaucoup trop d'alcool. Nous rentrons et je me couche tout de suite...je suis un peu ivre.
Punta Cana, lundi, 1octobre 2018
Malgré m'être couchée à 7:30 hier soir....c'est ce qui arrive quand on boit trop, nous nous levons à notre heure normale et allons déjeuner au buffet, on a le choix entre deux immenses restaurants et on visite les deux, il y même du saumon fumé dans le deuxième, nous y reviendrons demain. 

On n'a pas marché beaucoup depuis notre arrivée car le PC nous donne accès à des taxis type golf cart qui sont partout pour les membres, on a même rencontré une jeune fille qui a offert de nous en appeler un.


On visite le Lounge pour profiter des appels longue distance et de l'internet gratuits.Pour le lunch, on va au restaurant sur la plage où nous allions lors de notre dernier voyage ici  et ensuite on va à la mer. Celle-ci est agitée, il n'y a pas grand monde, les gens vont à la piscine. On va au PC Lounge pour l'apéro, je demande un Cinzano sur glace, j'en ai assez pour me laver dedans, ouf! Malheureusement je le finis, avec ses trois olives.
Pour souper c'est un resto japonais, le Maiko avec le spectacle de chef, nous sommes avec plusieurs Laotiens et un Polonais. Comme toujours, c'est bon mais beaucoup trop.

Punta Cana, mardi 2 octobre 2018.
Une autre belle journée, on va au grand buffet PuntaCana pour le petit déjeuner. Quel délice, je mange du saumon fumé, j'essaie d'être sage mais il y tellement de bons plats c'est très difficile. Ensuite on profite de linternet du PC pour faire le blog et j'appelle ma fille Valérie pour placoter avec elle pendant qu'elle conduit au travail. Un peu de plage le matin dans un autre coin pour essayer l'autre réservée au PC. Bien que ce soit très bien indiqué, il y a quand même bien des gens non membre qui essaient de s'y installer...ils sont vite avisés de changer de place. Pour le lunch, on essaie un buffet dans l'hôtel de luxe Esmeralda, où nous ne serions pas normalement admis. Effectivement, la qualité de la nourriture y est supérieure, on en profite bien, on va l'adopter. En après midi, sur la plage on fait la connaissance d'un couple canadien, Johanne et Tim, ils ont tous les deux fait carrière dans l'armée.
Pour souper, on essaie l'hôtel Ambar de Luxe, je renverse mon daiquiri aux fraises plein partout sur la table, la chaise et je le porte aussi, une chance que je suis vêtue en noir, il était plein en plus, je ne peux même pas blâmer la boisson. C'est la soirée des fruits de mer.....langouste, crevettes, moules etc, tout y est avec de superbes petites pâtisseries...Quel délice!
Punta Cana, mercredi 3octobre 2018.
Une autre belle journée, un peu moins de soleil par contre, mais bien agréable quand même. À la plage, on discute avec Philippe, le concierge de la plage PC qui s'informe du degré de satisfaction de notre séjour à date.
Tout est parfait pour nous, rien à critiquer, au contraire. Nous avons  adopté le buffet de l'hôtel Esmeralda pour le déjeuner et le diner. Il est situé juste à côté d'un des lounges PC, c'est bien pratique. Pour souper, on a réservé un restaurant brésilien, des quantités industrielles de viande, on a été bien loin de pouvoir goûter a tout ce qui était offert, mais c'était une expérience bien agréable.

Punta Cana, jeudi le 4 octobre 2018.
Journée un peu nuageuse, on va à la plage où on rencontre un couple de Français Toulonnais, ils sont charmants et la dame marchande des jolies robes de plage avec une vendeuse ambulante, malheureusement, je n'ai pas d'argent avec moi....demain j'en apporterai. Pour le dîner, on nous sert une paella. On va passer quelques heures à la piscine en après midi, il y beaucoup d'animation pour les enfants, ils sont emballés.
Le soir, souper dans un restaurant chic français, El Olivo, quel délice, mousse au foie gras et magret de canard pour moi et saumon et langouste pour Paul, un peu de pluie mais on appele un golf cart pour s'y rendre.

Punta Cana, vendredi 5 octobre 2017
Une journée sans soleil, on a même droit a quelques orages. Le temps passe vite car nous passons la journée avec Danielle et Christian, le couple que nous avons rencontré hier.  Il y a eu très peu de temps pour la plage, nous nous sommes réfugiés dans le lobby et avons passé du bon temps avec eux. J'ai acheté un pareo spécial qui a une bande de tissu élastique attachée qui peut servir de blouse ou jupe, amusant, il y a tellement de façons de le porter qu'il faut consulter youtube. Malheureusement, nos nouveaux amis quittent demain, on va les manquer, c'est bien agréable d'avoir de la compagnie.ô
Punta Cana, samedi le 6 octobre 2018.
Encore de la pluie  toute la journée, une chance que nous passons beaucoup de temps avec Danielle et Christian, ils sont très gentils et il est vite le temps pour eux de quitter vers la France. Dommage que nous ne les ayons pas rencontrés plus tôt. Le matin, Danielle rencontrait une représentante du Privilège Club, celle-ci a répondu à plusieurs de nos questions. Coïncidence, c'était la dame avocate nous avait expliqué le contrat quand nous avons acheté.
En fin de journée on prend l'apéro dans le PC lounge et Paul boit un Ricard....en quantité industrielle, il est presque ivre, ils ne sont pas chiches dans leurs portions. Cela fait aujourd'hui 23 ans que nous sommes un couple, il faut fêter ça, souper au Santa Fe, restaurant TexMex, agneau pour Paul et énorme steak de thon pour moi tout est toujours savoureux.
Punta Cana, dimanche 7 octobre 2018
Un peu de soleil en matinée mais dès l'heure du lunch une pluie diluvienne se met a tomber et cela continue toute la journée, on comprend pourquoi les gazons sont verts. Mais on passe le temps entre les jeux sur nos tablettes et l'Internet. Il ne faut oublier les nombreux drinks et cafés aromatises au Bailys....pour souper, restaurant italien, Paul mange un carpaccio de boeuf et une pizza napolitaine et je choisis des champignons farcis et du poulet a la milanaise, ils roulent leur escalope de poulet avant de le frire, cela fait plus joli.
Punta Cana, lundi 8 octobre 2018
Soleil et plage le matin, malheureusement, la pluie commence vers l'heure du lunch.  On décide d'aller à la chambre car Paul n'a pas bien dormi la nuit passée, sa pizza a mal passée. La vue de la chambre est belle, on entend la musique de la piscine du balcon, on y reste un peu en dégustant le vin mousseux laissé dans notre chambre à notre arrivée. La pluie cesse pour l'heure du souper qui sera péruvien ce soir. On mange très bien, trio de mousses de poisson et roulés de saumon pour moi, poulpe aux olives mauves  et vermicelles aux crevettes pour Paul. Le restaurant est rempli de Québécois et nous faisons la connaissance dun couple de Kamouraska, assis à la table voisine. Il y a deux petits chats qui se promènent, on leur donne du poisson.
PuntaCana, mardi 9 octobre 2018
Belle journée, on passe la journée à la plage et on revient au buffet pour souper, c'est la soirée fruits de mer à tous les buffets, c'était très bon la semaine passée, on va recommencer. La pluie recommence à nouveau quand on attend dans le lobby, une chance que le restaurant est juste à côté. On constate qu'il y a encore beaucoup de groupes du Québec, il doit y avoir des mariages prévus cette semaine. On mange bien et trop évidement comme d'habitude, on fait plus de gourmandise dans les buffets. À notre sortie, il pleut encore, alors on se fait reconduire par un cart du PC, on l'apprécie bien.
Punta Cana mercredi 10 octobre 2018.
Belle journée ensoleillée mais il a dû beaucoup pleuvoir pendant la nuit car le plancher du PC lounge est inondé,  je peux quand même utiliser le téléphone pour appeler Valérie. On profite de la plage toute la journée et nous allons à la mer qui est moins agitée que la semaine passée.
Souper à la carte dans un restaurant japonais, pas trop copieux c'est parfait. On retourne à la chambre pour découvrir une mare d'eau sous le climatiseur dans le couloir...ils viennent réparer celui-ci et nettoyer le plancher, décidément, c'est notre journée pour les dégâts d'eau.

Punta Cana, jeudi 11 octobre 2018.
Superbe journée ensoleillée, la plus belle de notre séjour à date. De la plage, on pouvait voir des nuages de pluie sur la mer,  mais le so!eil est resté avec nous. Bon souper à l'Olivo cette fois-ci c'est moi qui choisis la langouste et Paul mange un filet d'agneau.


Punta Cana, jeudi 11 octobre 2018.
Superbe journée ensoleillée, la plus belle de notre séjour à date. De la plage, on pouvait voir des nuages de pluie sur la mer,  mais le soleil est resté avec nous. Bon souper à l'Olivo, cette fois-ci c'est moi qui choisis la langouste et Paul qui mange un filet d'agneau.


Punta Cana samedi 13 octobre 2018
Dernière journée, il fait encore beau malgré les prévisions. On essaie la piscine le matin mais c'est très bruyant avec les trois musiques différentes venant d'un peu partout. On retourne à la plage après le lunch, c'est beaucoup plus agréable surtout que je commence un rhume, pas de souper pour moi, je me couche en arrivant, Paul va au restaurant asiatique il mange du soushi.
Voyage en Andalousie, Espagne 2017
Vendredi,le 22 septembre 2017, le voyage à  Malaga

Nous arrivons à  Malaga vers  midi, le vol s'est  bien déroulé avec une escale à  JFK à  New York. Nous passons chercher  notre  voiture de location et allons chez Inez qui nous loue un petit appartement très  bien  équipé.  Pas facile de circuler dans ces petites rues étroites presque toutes à sens unique, Germaine notre GPS en a perdu son latin et nous avons dû tourner en rond bien des fois avant d'arriver. Inez est charmante et très  chaleureuse, elle nous fait la bize à  plusieurs reprise et nous a laissé  un grand bol de fruits..beau geste.
Nous avons même un stationnement intérieur. Sécuritaire au maximum, il faut utiliser 4 clefs pour accéder à notre logis. On va faire des courses dans le coin au Lid'l, ce sera pour les petits-déjeuners et quelques soupers. Quand on rentre pour souper les gens commencent à sortir dans les rues, donc nous voilà  repartis pour voir la vie dans le coin. Le seul problème, c'est qu'il n'y  a pas de climatisation  dans le logis, on ouvre toutes  les fenêtres et on fait un gros dodo.

Samedi 23 septembre 2017
Journée  de visite de Malaga, pour notre chance, notre logis est à  5 minutes de la vieille ville. Nous prenons l'autobus touristique pour un tour de ville et visitons le musée de Picasso et de la musique. Ensuite nous assistons à un spectacle de flamenco. C'est une superbe journée ensoleillée , nous en profitons pour prendre des petits repas sur des terrasses dans la vieille ville.



Dimanche 24 septembre 2017
On décide de visiter le grand fort Alcazaba en haut de la  ville, pas facile,  il faut monter à pied pendant des heures pour arriver en haut, cette forteresse qui a appartenu aux arabes avant d'être conquise par les espagnols, la vue est superbe mais on s'en veut un peu car on aurait pu tout simplement descendre de l'autobus qui nous avait amené en haut hier.  Avec tous les bons repas que nous prenons ici, cela va nous permettre de brûler des calories.

Lundi 25 septembre 2017.
On va faire un tour à Torremolinos, juste en passant, superbe plage, on reviendra certainement pendant nos vacances. Ensuite une visite de la vieille ville de Ronda très intéressante, nous mangeons dans un petit café et je quitte avant Paul pour aller me chercher une glace. Paul vient me rejoindre et se laisse tenter aussi et nous continuons notre route pour se faire rappeler par notre serveur qui nous a rejoint....j'ai oublié  mon  chapeau Tilley au resto. Qu'elle gentillesse, on s'en souviendra longtemps. Ensuite, retour via la route panoramique vers San Pedro... panoramas splendides mais route archi-escarpée et tortueuse, je suis contente de ne pas avoir à conduire la-dedans.









Mardi 26 septembre 2017,
Nous quittons Inez avec regret, elle a été  tellement charmante, dommage que son appartement soit si difficile a trouver. Nous allons vers l’autre côté de la ville chez Kevin, un britannique qui vit ici avec une espagnole. Ils ont construit un petit appartement au dessus de leur maison dans le grenier…attention à  la poutre d’acier qui separe le logis, il faut demander a Paul si elle est vraiment dure. Nous allons vers la plage pour faire la reconnaissance des restos et bars qui s’y  trouvent, ils ont été recommandés par le guide lors du tour de ville. Comme vous pouvez le contater le logis est en montagne la vue est superbe.

Mercredi 27 septembre 2017
Suite à une recommandation de Kevin, nous allons visiter Antequerra, une ville située à la base d’un des châteaux-forts les mieux conservés de la conquête  musulmane. Les remparts et tourelles sont encore présents. Il y aussi des vestiges d’occupation romaine. Paul s’amuse dans une tourelle, j’en ai assez de monter des marches. Une cloche sonne pendant qu’il est dans une des tours, je suis certaine que c’était lui qui a tiré sur la corde mais il me dit non….

Jeudi, 28 septembre 2017
On ne peut pas quitter Malaga sans manger un poisson dans un des petits restaurants au bord de la mer. Effectivement, il y a moins de touristes ici. Les restaurants ont chacun une barque de métal sur la plage qui est remplie de bois et sert de BBQ, Paul choisit un petit poisson rosé et j’opte pour des crevettes a l’ail. Petite surprise quand on recoit l’addition, le petit poisson de Paul coûte €20, une chance qu’il était bon.

Vendredi 29 septembre 2017
Petit voyage de plus de deux heures pour une journée de visite à Cadix, grande forteresse sur une île, les remparts externes sont assez bien conservés mais il ne reste pas beaucoup de murailles qui entouraient la vieille ville. Cet emplacement a été stratégique pour plusieurs civilisations. Il y a plusieurs sites  historiques à visiter, nous suivons le circuit recommandé par le guide Michelin. Avant de partir, il est suggéré de faire le tour de la vieille ville a pied, disons que c'était plus long que prévu et on avait un stationnement expiré....et...de la difficulté a repérer ou on  avait stationné l'auto...une chance, pas de billet.

Samedi 30 septembre 2017
On quitte Malaga pour aller à Mijas Costa dans un appartement RCI. Le trajet n'est pas très long et longe le bord de mer. On est agréablement surpris par le complexe, des petits blocs de style mauresque avec jolies tours à toit bleu. La reception a été très agréable et l'appartement très spacieux et joli. On s'installe et on cherche un endroit pour manger. L'employé à la réception du complexe où nous habitons, Medina del Zoco, nous suggère la taberna de Juan, un petit bar à tapas juste à côté de chez nous....bonne suggestion, nous y allons pour un repas, une bière pour Paul et un Tinto  de Verano pour moi.

Dimanche 1 octobre 2017
Nous sommes très  bien situés, la plage est a quelques minutes de marche, juste à
côté,  il y a un centre commercial rempli de commerces sur plusieurs niveaux, bars, cafés, restaurants, superymarché et pharmacie. Nous décidons d’essayer un des restaurants terrasses italiens, Paul mange une pizza napolitaine et moi une lasagne, nous sommes emballés, les deux repas sont excellents, c’est  à  refaire.  Ensuite on va voir la ville de Marbella sur la mer. La rue piétonniere qui longe la mer n’en finit plus, nous en parcourons la moitié en arrêtant pour prendre un verre. Visite rapide de la vieille ville et on repart vers la voiture, on na pas fait un bon choix pour le stationnement…celui-ci  coûte une petite fortune, une chance que notre visite a été courte. Il faut dire que Marbella est la ville chic du coin.


Mardi 2 octobre 2017
On va prendre la journée mollo…..mon rhume s’améliore un peu et Paul esssie par tous les moyens de transférer les photos de sa caméra à sa tablette, ça ne fonctionne pas car la caméra n’est  pas bluetooth.  On fait quelques courses et on profite de la belle température. Pour le moment, on mettra les photos prises avec mon téléphone  et nos tablettes dans le blog, le photos de la caméra  seront ajoutées a notre retour. On a maintenant pris l’habitude de passer au bar de Juan pour manger quelques tapas pour souper, cela nous permet de faire nos mises à jour pour le blog et nos courriels.

Mercredi  3 octobre 2017
Ça y est Paul a rattrapé  le rhume, on se le passe. Pas envie de faire des visites, on décide de trouver un marché Carrefour (j’adore me promener dans les allées pour voir les produits locaux). Il y en a un, pas très  loin dans un grand centre commercial de type Fairview. On y passe quelques heures et y mangeant un pizza plutôt  moche. On a aussi vu un autre centre commercial extérieur celui-ci et il y avait un grand magasin de nourriture britannique…on en a vu plusieurs à  date mais jamais aussi grand que celui-là. Il faut dire que la grande majorité des touristes étrangers sont britanniques dans le coin.

Jeudi 4 octobre 2017
Journée de ménage, la dame est très gentille et parle français car elle a vécu au Maroc. Elle change les draps et serviettes. On va voir le château-fort à Fuengirola, malheureusement, il est fermé et on doit se contenter d'une visite extérieure. On décide donc d'aller voir la plage de Torremolinos, encore une fois, de l'endroit ou on est stationné, il faut descendre de petites rues, ou magasins et cafés sont partout, encore du shopping. On se rend a une autre belle plage, puis on va prendre un repas dans un des cafés, Paul mange une paëla aux fruits de mer.

Jeudi 5 octobre 2017
Il y a déjà plusieurs jours que nous sommes ici et on n’a toujours pas visité les plages à  quelques pas de chez nous. Ce sera donc une belle journée  de marche pour nous.  La plage est belle, un sentier piétonnier longe celle-ci et nous pouvons prendre une longue marche presque jusqu’au petit port car quand les plages de Mijas sont finies, le trottoir disparaît.  Nous sommes accro a notre petit bar Juan et allons très  souvent y manger quelques tapas au lieu de souper, il faut dire que c’est l’endroit où on peut accéder à l'Internet pour rester en contact, c’est le seul problème avec notre petit logis.     

Vendredi 6 octobre 2017
Vu qu’on est déjà dans le coin, Paul suggère de visiter le petit village de Mijas, il est
bien coté par Michelin.  Nous voilà  partis avec Germaine qui nous guide. Le village est perché très  haut sur le flanc d’une montagne et la route est escarpée, sinueuse et à plusieurs reprises,  il n’y a d’espace que pour une voiture…j’ai  bien hâte d’y arriver et je me dis : il n’y aura probablement pas grand-chose à voir vu le petit chemin qui nous y mène.  Finalement, on y arrive et il y a plein de monde des voitures et autobus partout,???? Germaine, la vilaine, nous a fait passer par le chemin antique et il y a une belle grande route moderne qui y mène. Le village est joli et très touristique, on visite quelques musées  et  on mange dans un petit bar pour prendre la belle route au retour.

Samedi 7 octobre 2017
On a tout rangé, on doit quitter le condo pour 10am et on va glandouiller jusqu'à 13h
car Lise, André et la soeur de Lise, Manon et son mari viennent nous rejoindre  pour le lunch. En attendant, on va prendre un petit café au Pan de Luxe un joli cafe-terrasse tout près où la serveuse était absolument charmante. Si on avait essayé tous les cafés et restaurants dans le coin, on aurait pas eu de temps pour dormir. Nos amis arrivent et il nous fait bien plaisir de les revoir,  malheureusement, ils ne peuvent pas profiter au maximum de la bonne cuisine de chez Stella car ils viennent de déjeuner.  On prend la route vers Almeria et on est surpris de voir des milliers d'immenses serres en plastic qui couvrent les terres à perte de vue. Ici le terrain est très désertique et ce doit être la seule façon de cultiver, il va falloir s'informer. Près du village de Roquetas de Mar où se trouve notre hôtel Fenix Beach, Germaine nous fait passer dans de petites rues où nous sommes entourés par des serres, les seules personnes visibles sont des noirs qui sont probablement embauchés pour s'occuper des plantes. (probablement du pot)  impossible de savoir, on ne voit pas au travers du plastic. Finalement on arrive à l'hôtel et notre appartement est très bien, seul problème, l'internet ne fonctionne pas dans notre chambre.

Dimanche 8 octobre
On se promène sur la plage près de l’hôtel,  une autre belle plage très large, pas besoin de se tasser ici, vers 3pm on quitte pour aller à Almeria, question de visiter un peu aux alentours avant de nous rendre chez les parents de Patricia l’épouse de Nicolas. Gregorio et Tete sont tous les deux charmants et ils nous emmènent visiter le Cabo de Gata, un cap qui est très élevé sur la mer et qui offre une vue splendide. Le paysage est très aride, on peut comprendre pourquoi les américains ont choisi le coin pour touner des films qui se passent dans le désert. Nous visitons aussi des marais salants ou se prélassent des flamands roses et plusieurs variétés d’oiseaux.
Au retour, ils nous invitent chez eux pour souper, nous dégustons une gaspacho, une salade de crevettes et ananas et une tortilla espagnole, un repas typique du pays. Gregorio donne un petit cours à  Paul sur les vins espagnols et ils nous en offre aussi  pour nous permettre de les apprécier. Nous avons passe une formidable journée  en leur compagnie et apprecion beaucoup leur générosité.

Lundi 9 octobre 2017
Petite journée tranquille, pas de visites aujourd'hui. On a vu un grand centre commercial hier en passant et on décide d'aller faire des courses. Un petit arrêt a la piscine pour mettre à jour nos tablettes et nous voilà partis. On en profite pour prendre le lunch, j'ai de la difficulté à attendre 14:00 (quand les restaurants ouvrent) pour manger, donc je commande un de leurs déjeuners classiques, une demie baguette tartinée de tomates écrasées, jambon et fromage fondu sur lequel on ajoute de l'huile d'olive extra vierge. Plus tard, Paul a encore faim, il mange un repas de poisson et je commande une demi-portion de  délicieux chipirones fritos (mini calmars) comme l'avait recommandé Gregorio. On fait nos courses et on va  prendre une longue marche au bord de la mer. C'est l'endroit où on a vu le plus de monde aujourd'hui. Ici au complexe on est presque seuls, c'est vraiment hors-saison.

Mardi, 10 octobre 2017
 Nous visitons la ville d'Almeria. Jolie ville qui a beaucoup de charme. Suite aux recommandations de Tété, nous allons voir le marché central qui offre fruits, légumes, viandes et poissons frais. Malgré les bons produits offerts, je n'ai pas l'intention de cuisiner ici. Ensuite espérant pouvoir manger quelques tapas, nous allons au restaurant Cinq Toros mais malheureusement pour nous, il est fermé pour vacances.
Nous allons voir la cathédrale qui est vraiment particulière car il n'y a pas de jolies décorations, cette église est une fortification qui servait à protéger les habitants lors des attaques de pirates Berbères. Ensuite on visite l'Alcazaba, qui fut construit au 10ieme siècle, cette forteresse très bien rénovée surplombe la ville et servait à la défendre, elle a été modifiée et agrandie à plusieurs reprises au cours des siècles.  Pour nous reposer avant de revenir, nous arrêtons dans un petit bar pour manger quelques tapas (encore une fois).

Mercredi 11 octobre 2017
Journée de visite, nous allons voir l’Alhambra, site reconnu pour ses palais du temps de l’occupation arabe (les Maures ).  Nous sommes déterminés à avoir des billets pour voir tout le site et nous nous levons à 5am pour quitter vers Grenade. Je  suis surprise par l’étendue du site et par la beauté des palais, il ont été  bien conservés et certainement rénovés à travers les siècles. Les jardins sont immenses et donnent une bonne idée de la beauté des lieux à l’époque, il y a des fontaines partout, l’eau coule de partout même de dans les rampes d’escalier, ceci un contraste frappant avec les terres arides tout autour.
Il a fallu attendre en ligne une heure pour acheter nos billets à 14€, Paul avait regardé  en ligne et ceux qu’il avait trouvés étaient 80€ et  plus, on a bien fait d’attendre. Vers 2pm, on crève de faim et on passe par Grenade pour trouver un restaurant, par coïncidence on choisit un restaurant  sur une des rues touristiques de la ville (les autobus venaient y déposer les touristes)….On a très  bien mangé, pour moi une portion de paella pout entrée, pour Paul une gaspacho, je mange des escalopes de porc à la Iberia (avec patates) et Paul de la morue sauce tomate. Retour au bercail en passant par le Mercadano pour acheter du lait et on grignote un peu dans la soirée, pas de gros repas ce soir.



12 octobre 2017

Journée tranquille, on se promène le long de la rue qui longe le bord de mer et on fouine dans les magasins pour touristes. Pour le même item, les prix sont beaucoup moins élevés qu'à l'Alhambra. On revient par le bord de la mer et Paul prend des photos...qui seront ajoutées au blog à notre retour.  Nous avons changé nos plans pour demain car notre intention était de dormir jusqu'à vers 23:00 et quitter pour arriver à l'aéroport pour 3am. Vu le trajet tortueux dans les serres et les routes de montagne, il serait plus sage de quitter le jour. Nous ne nous sommes pas ajustés à leurs heures de repas,  on mange donc un de leurs petit-déjeuner pour le lunch, des tapas pour souper car manger le dernier repas vers 20,21h promet des troubles digestifs pendant la nuit.  Décidément, on a trop mangé de pain.....on va certainement voir les conséquences sur notre pèse-personne.

Voyage en République Dominicaine, Bahia Principe San Juan du 23 septembre au 7 octobre 2016

Vendredi le 23 septembre, départ de Monréal vers Puerto Plata à 15h30,  l’avion n’est pas plein, ce n’est pas comme les vols en Europe.  Je suis assise à côté d’une dame, Chantal, qui vit en République depuis plus de vingt ans, elle nous parle de la vie ici et de la mentalité des Dominicains.  Quatre heures et un peu plus et l’autobus de l’aéroport, nous arrivons à l’hôtel vers 21 :00 et on n’a pas eu de repas à bord. On nous conduit à notre chambre et c’est une belle surprise, une grande suite comprise de deux chambres, l’une avec un lit king , une petite table et deux chaises, une bouteille de mousseux, deux T-shirts et une assiette de fruits frais, ça bouche un trou, car on a faim tous les deux.
L’autre chambre avec une deuxième salle de bains est un joli salon, on a aussi deux balcons avec vue sur la mer. On va faire un petit tour pour voir s’il est possible d’avoir un petit drink pour bien commencer les vacances, il y a aussi un snack bar qui ouvre à 23 :00, on y va manger une petite bouchée….merveilleux à date, bizarre c’est le même Baya Principe où nous étions allés il y a maintenant vingt ans. En route, on voit New York de haut.

Samedi 24 septembre, on passe une agréable première journée, la nourriture au buffet le matin n’est  pas aussi élaborée qu’au Baya Principe de Punta Cana, mais les frais du per diem sont aussi moins élevés, comme toujours, on en a pour notre argent, mais il y a quand même un bon choix. Le matin, nous assistons à trois sessions d’information, une sur les bénéfices du club Privilège auquel nous appartenons,  places réservées sur la plage et au restaurant buffet, accès à l’internet de notre chambre prépayé pour une semaine, restaurants à la carte, 6 jours déjà réservés, on peut y aller plus souvent, selon nos préférences.
 Il y a aussi accès au téléphone pour longues distances gratuits au Privilège lounge et aussi accès à l’internet les deux autres sont pour vendre des excusions. Nous rencontrons d’autres personnes qui sont arrivés sur le même vol, les deux voyagent seules et  sont toutes les deux très agréables, Carole a des problèmes avec son coffre-fort et Paul la dépanne.  La journée est ensoleillée mais très chaude, on en profite pour aller à la mer. Pour souper, c’est le restaurant japonais, on opte tous les deux pour du tempura et des brochettes, c’est bon,  les quantités sont raisonnables et la présentation est belle.

Dimanche le 25 septembre, Clemente nous avait avisés qu’il y a présentement la foule à l’hôtel car c’est une fête de la vierge très importante pour les Dominicains et ils sont venus y passer le weekend. On le réalise au buffet le midi, ils n’ont vraiment pas le sens de la file d’attente, je vais pour prendre mon lunch et pas moyen de m’approcher des mets qui m’intéressent, je suis frustrée et je reviens à la table avec seulement des choux de Bruxelles. Heureusement un peu plus tard, c’est plus calme et je retourne prendre une autre assiette plus intéressante cette fois-ci.
Le soir, nous allons souper avec Carole, le calme est revenu, il n’y a presque personne au buffet, aucune attente, ensuite, nous allons voir un spectacle d’imitation de Michael Jackson, ils sont bons danseurs ces Dominicains.  Malgré les prévisions météo qui annonçaient de la pluie et des nuages, il fait très beau et il y a même eu un peu de vent pour couper l’humidité, une autre journée splendide.



Lundi, il fait encore très beau, les dominicains sont partis et nous avons presque toutes  les places disponibles, juste l’embarras du choix, nous passons la journée à la plage en compagnie de Carole et Paul-Émile qui voyage aussi seul, il prend des cours de plongée ces jours-ci. Nous finissons l’après-midi à la grande piscine où se trouve l’animation, il devait y avoir une classe de bachata, mais, vu le peu d’achalandage (il n’y avait personne)  elle a été remise à demain.  Souper à la carte au restaurant Italien ce soir en compagnie de Carole. Les journées qui suivent se ressemble: plage, repas, piscine, 5 à 7 et souper au restaurant, les photos valent 1 000 mots.



Jeudi, les jours se suivent sans grand changement, il fait très beau et chaud, nous profitons de notre belle vacance, nous avons maintenant essayé tous les restaurants à la carte et avons nos préférés, l’Orchidéa qui est français est le premier en liste suivi du japonais, on est bien choyés et naturellement on mange beaucoup, beaucoup trop.  Aujourd’hui, on prend le taxi pour aller au petit village de  Rio San Juan à quelques kilomètres d’ici, nous allons souper à un joli restaurant près d’une lagune, je mange des crevettes à la plancha et Paul de la pieuvre, nous sommes avec Carole et Paul-Émile, comme partout  à date les gens sont gentils et souriants.

















Carole est partie cet après midi, elle était là pour seulement une semaine.  Le soir venu, on a souper au restaurant l'Orchidée avec notre réservation.  Après, comme il pleuvait, on est allés écouter une chanteuse dans le lobby.
Des danseurs sont venus nous chercher pour danser.  Les jeunes danseurs n'en revenaient pas de voir la grand maman danser comme ça.  Une jolie "pitoune" est venue me chercher et j'ai fini par accepter de danser avec elle, elle non plus n'en revenait pas de voir le grand papa se faire aller une fois qu'elle m'a montré les pas - finalement tout le monde a applaudi à la fin de la danse.  Un ouragan est en route dans les Carraïbes et le trajet prévu passe entre Cuba et Haiti, mais ce n'est pas loin - attendons voir...

Lundi, 3 octobre,  Matthew nous envoie de la pluie et des nuages, Paul a quand même eu quelques périodes ensoleillées pour se faire rôtir, il est très, très bronzé. J’en profite pour lire plusieurs livres. Nous allons quand même à la plage et à la piscine quand le soleil se montre le nez. Mais…..on mange comme des co…….il faudra retourner à une bonne diète à notre retour sinon, il faudra renouveler notre garde-robe, mais on en profite car c’est tellement bon. Paul mange du poisson frais à tous les repas, sauf au petit-déjeuner (c’est parce qu’ils n’en servent pas).
 Me voilà devenue alcoolique, j’ai même bu du vin pétillant au petit déjeuner, leur sangria est délicieuse et j’essaie les cocktails que je ne connais pas, juste pour voir, c’est facile quand tout est gratuit, pour nous avec le Club Privilège, même les alcools comme le Cointreau, Tia Maria etc. normalement chargés sont inclus, J’en profite rarement mais j’ai bu un Baileys, hier soir j’ai bu un café espagnol…..quel péché. Au retour à la chambre, on a rencontré notre nouveau colocataire, un joli minuscule lézard, mais malheureusement il est disparu et il est impossible de le revoir.
Mardi, 4 octobre,  il n’y a pas de soleil, mais on a quand même passé une belle journée avec des périodes de pluie, pas grave, ils fournissent les parapluies. C’est l’ouragan Mathew qui fait des siennes mais le pire est à l’ouest de la République et surtout Haïti où il y a eu beaucoup de dommage. On peut voir que le gros de la journée a été passé à faire un montage vidéo juste en haut.  Nous passons un peu de temps au bar, et allons souper au restaurant français, toujours très bon. On finit la soirée à un spectacle de magie, finalement une belle journée malgré le mauvais temps.
Mercredi, 5 octobre, le soleil montre le nez, cela fait du bien, Mathew est en route pour la Floride après avoir fait 264 morts en Haïti, juste à côté de nous. On rencontre un couple du Québec, ils sont charmants, dommage que nous n’ayons pas passé plus de temps avec eux, ils quittent aussi sur le même vol que nous. Au souper nous placotons avec un couple de la Saskatchewan, il est francophone,  elle anglophone, Guy et Nancy, ils viennent ici depuis plus de vingt ans à tous les ans, ils ont des amis dans le coin et ils distribuent de la nourriture aux  pauvres familles d’ici, on passe la soirée avec eux et on les invite à fêter notre 21ième anniversaire dans notre chambre demain soir avec un mousseux que nous avons gardé pour cette occasion.   Quand nous allons au bureau du Privilege Club pour obtenir des  flutes à champagne. Ils nous offrent une bouteille supplémentaire pour fêter avec nos amis. Paul a demandé la musique thème de Baya Principe pour ajouter à un petit film qu’il veut monter de nos vacances.
Jeudi, 6 octobre, le beau soleil est revenu avec beaucoup, beaucoup, de chaleur, c’est journée plage et piscine, ils ont enlevé toutes les chaises longues sur la plage près de notre ``habitation`` alors nous retournons au coin réservé pour le Privilege Club, maintenant que j’y pense, on aurait dû toujours y aller car on y a fait des connaissance et nous placotons avec eux, ils nous donnent aussi de l’information sur leur utilisation du Club et de RCI, un jeune Russo-canadien a été à Paris et a très bien logé avec RCI, une dame a voyagé dans plusieurs Bahia Principe avec ses parents et beaux-parents et ils en profitent beaucoup, c’est rassurant…  j’ai l’impression que l’on va voyager beaucoup plus souvent à l’avenir, Youppi!
 C’est notre 21ième anniversaire et malheureusement Nancy et Guy sont retenus à Sosua, alors on fête seuls et on engloutit une bouteille de blanc pétillant (champagne) à nous deux, une chance qu’il ne faut pas conduire pour aller manger.




Vendredi 7 octobre, c’est le dernier jour et il fait très chaud et humide, on fait les valises et on passe du temps dans le local du Privilège Club qui est le seul endroit climatisé à part les chambres. On prend deux longs et délicieux repas et on placote avec notre chaleureux garçon de table, Eddy qui est toujours taquin et souriant. Le voyage de retour se fait très bien, Paul-Émile se trouve juste derrière Paul dans l’avion, quelle bizarre de coïncidence. Nous sommes pas mal certains d’y retourner car bien que ce soit un de leurs petits hôtels, ils le rénovent et y mettent beaucoup d’effort, dans quelques mois, ils auront complété la section Privilège et ce   sera encore mieux, le personnel a été impeccable et toujours souriant, ils me font penser aux latins de Texas, remplis de joie de vivre malgré leur pauvreté.
Bon, ça y est, l'oiseau de fer arrive un peu en retard et nous partons vers le nord pour pouvoir apprécier la fraîcheur - non, il ne fait pas froid encore mais ça s'en vient - nous dit-on, mais de toute façon, on s'en fou car  nous serons en route pour le Texas dans une semaine, où il fait actuellement 35 degrés...